Une embarcation plus légère

Publié le par L'échodesrames

54435_1667657611941_6010878_o.jpg

 

Bonjour à tous,

 

Voici quelques nouvelles de votre projet en faveur des Océans. Excusez le peu de nouvelles, je suis peu enclin à écrire préférant laisser ce soin à Florentine : à chacun ses armes, à elle le stylo, à moi l'aviron.

 

La préparation d'un tel projet nécessite la résolution d'une multitude de problèmes : maritimes, techniques, familiaux, financiers, médiatiques, qui interfèrent entre eux. Rien n'est simple mais tout est possible.

 

Depuis le mois de Mai j'ai étudié en temps réel les cartes météo de la NOAA concernant le parcours Terre Neuve - Iles Féroé. Si les vents portants sont majoritaires tel qu'indiqué sur les Pilot Chart, il faut bien que je me rende à l'évidence, je vais devoir régulièrement affronter des vents contraires.

De ce fait, l'embarcation choisie initialement, bien que parfaitement adaptée à une traversée transatlantique Est - Ouest par les Alizés, ma paru présenter un fardage (prise au vent) trop important qui durant mes temps de repos pourrait me faire perdre une grande partie de ma progression.

 

J'ai donc repensé complètement le type d'embarcation qui va me permettre d'effectuer cette traversée.

Longueur et largeur identiques mais dont le creux maximum sera de 80 cm : la place disponible en sera donc réduite. Cependant le déplacement sur les cotés des réserves de flottabilité initialement placées dans les fonds me libérera suffisamment d'espace pour un repos confortable.

 

Plus légère, avec un équipement réduit au minimum indispensable, ma seule préoccupation sera alors la distance journalière parcourue.

Le nouveau plan n'existe pas, je vais le construire directement, à l'oeil comme je l'ai déjà fait sur l'Atoll de Katiu (voir l'album photo « Océan, voile et Navires » sur mon Facebook). Ce procédé adopté et conçu par moi il y a 15 ans permet une construction extrêmement rapide, solide, légère, et peu couteuse.

Ce sera également un beau pied de nez a la société de surconsommation ou l'inutile devient l'indispensable.

 

Les premiers éléments ont été réalisés en modifiant certaines pièces du bateau initial.

Concernant les matériaux, grâce à vous j'ai tout ce qu'il faut pour réaliser cette construction qui va continuer a mon retour de mer début septembre.

 

Par ailleurs j'ai réuni ou fabriqué certains équipements :

- Ancre (fabriquée).

- 2 GPS de randonnées.

- Peintures.

- Colle époxy (''Ecopoxy'' sans hydrocarbure).

- Contreplaqués de Sapin douglas (un arbre à pousse rapide de l'ouest Américain et Canadien).

- Cordages.

- Carte marine (Atlantique Nord).

- Divers documents nautiques plastifiés.

J'acquiers le reste des équipements en fonction des promotions dans les commerces locaux évitant les couteux ''shipchandler''.

 

L'hiver prochain je dois réunir 3 éléments majeurs :

- Le système de nage (environs 600 $).

- Une paire d'avirons ''Pelle Macon''(en bois, même cassée, que je réparerai pour les premiers essais sur le Richelieu au printemps prochain).

- Une remorque de mise a l'eau, usagée ou à réparer.

 

Merci à tout ceux qui soutiennent notre Planète Bleue.

 

Éric.

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article